Langue:

Artisanat minier

img_3602

Artisanat minier

Artisanat minier peu mécanisée les teneurs en or des sites d’exploitation sont connues.

Le seuil de production varie entre 600g et 1000g dans les sites d’activité moyenne, de 1000g à 2000g dans les sites d’activité élevé et de 2500g à plus dans les sites d’activité très élevé.

Dans le but de faire des prévisions sur la production moyenne minimale et arrêter un seuil de production, les experts du CAPAM ont réalisé des études techniques sur le terrain dans les régions de l’Est et de l’Adamaoua. Objectif visé, évaluer les teneurs en or des sites d’exploitation artisanale peu mécanisée et les capacités techniques des sociétés engagées dans cette activité. Cette opération a consisté à, évaluer la capacité des équipements de production, en effectuant des lavages de gravier aurifère sorti des trous d’exploitation dans plusieurs chantiers puis à évaluer la durée de travail par jour et le nombre de jour de lavage par mois. Exercice terminé, les teneurs suivantes se dégagent :

  • Zone de Bétaré-Oya, les teneurs varient entre 1g/t et 2,5g/t ;
  • Zone de Ngoura-Colomine, les teneurs varient entre 1g/t et 2,5g/t ;
  • Zone de Garoua-Boulai, les teneurs varient entre 1g/t et 2g/t ;
  • Zone de Meiganga, les teneurs varient entre 0,8g/t et 2g/t ;
  • Zone de Batouri, les teneurs varient entre 1g/t et 2,5g/t.

Trois niveaux d’activités sont définis en fonction de la capacité en équipement et de la teneur en or du site: Le Niveau moyen intègre un excavateur, une unité de lavage pour une production réelle ou égale à 80g d’or par lavage soit une production moyenne mensuelle minimale de 800g et maximale de 1600g; Niveau élevé avec un ou deux excavateurs et une unité de lavage et des productions réelles de plus de 80g par lavage, soit une production moyenne mensuelle minimale de 2000g et maximale de 2500g ; Niveau très élevé deux excavateurs et plus, une ou deux unité de lavage avec une activité de jour et de nuit, ici les productions réelles sont supérieures ou égales à 150g par lavage, soit une production moyenne mensuelle minimale de 3000g et maximale de 4000g et plus.

En fonction de la teneur en or, de la capacité des équipements de production, du niveau réel d’activité sur le terrain et du nombre de jour de lavage, un seuil de production a été déterminé par site d’exploitation. Il varie entre 600g et 1000g dans les sites d’activité moyenne, de 1000g à 2000g dans les sites d’activité élevé et de 2500g à plus dans les sites d’activité très élevé. Ces éléments sont très importants pour un meilleur suivi de la production. Ils aideront le CAPAM dans sa mission d’encadrement, de
contrôle, de suivi et de prélèvement des parts de l’Etat sur la production brute, ainsi que des impôts et des
taxes y afférents.

Daniel Mackaire ELOUNG NNA

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.